My Cart

Close

Politique de prix

En créant The Beauty Sanctuary Cosmetics, j’ai pris la décision de toujours apporter de la transparence à mes clients et partenaires.


En effet, dans le domaine de la cosmétique, il existe encore de nombreux points d’ombre au sujet de la politique de prix.

Le coût de recherche et développement et tutti quanti

En début de parcours de création, j’ai été mal informée, et je n’avais pas toutes les cartes en main. Mais je savais que je désirais créer des produits cosmétiques et que cela serait une aventure passionnante pour une entrepreneure multipotentielle comme moi.
J’ai pris beaucoup de plaisir à imaginer des produits, des textures, des odeurs, des objectifs de performance, j’ai aimé créé l’univers autour de mon premier rituel cosmétique holistique vegan.

Ensuite il était nécessaire de pouvoir les faire naître, tels que je les avais imaginés, avec les ingrédients et désidératas stricts qui sont en accord avec les valeurs que je désire porter.
Comme n’utiliser que des ingrédients totalement végétaux, bruts, sans huile de palme et sans dérivés, sans ingrédients controversés.

Je désirais produire des produits naturels et végétaliens gorgés d’actifs, pour moi il était hors de question de produire des produits qui ne sont pas réellement performants.
Hors de question de proposer une émulsion où l’on retrouve 6% d’actifs.

Cela a un coût et présente un challenge de taille pour le peu de labos qui travaillent sous ce type de conditions.

Ensuite, si nous ne sommes pas formulateurs ou chimistes, il est indispensable de trouver un laboratoire qui prendra en charge la transformation de vos idées en quelque chose de palpable, pour aboutir en merveilleux produits physiques. Mais c’est aussi, le faire dans les règles du Règlement Cosmétique Européen.

Faire appel à un laboratoire engendre des coûts non négligeables : le sourcing des ingrédients, des contenants, la recherche et développement, les tests produits à destination des particuliers, des professionnels, la validation des produits.

Les coûts supérieurs de production en petites quantités

J’ai décidé d’emblée d’être une entreprise à taille humaine. De produire en petites quantités.
Afin de proposer des produits toujours frais.
Mais également, dans un monde de surconsommation, je ne me sentais pas en accord avec le massmarket qui envahit les grandes surfaces cosmétiques. 


Mais produire en petites quantités a un coût supérieur.
Les tarifs des matières premières sont plus onéreuses lorsqu’achetées en petites quantités ( on parle de 5 à 10 kg de matière).
La production des produits au laboratoire est plus onéreux lorsque l’on décide de le faire en petites quantités.
L’achat des flacons, des boites pour les colis, l’impression des étiquettes et des packagings s’avère être plus onéreux en petites quantités. Surtout lorsque l’on choisit des papiers, cartons, papiers végétalisés.
Les tarifs d’envois de colis sont plus onéreux lorsque l’on envoie moins de colis qu’une énorme société.

L’engagement sociétal : un pourcentage des ventes dédié à des associations

Lorsque j’ai créé mon projet, il était évident qu’elle comprendrait un axe d’engagement sociétal.
Étant hypersensible, il était logique que je verserais une partie de mes bénéfices à des associations qui œuvrent pour la préservation de la planète, la protection des animaux, l’éducation.

En étant entrepreneur à taille humaine, c’est-à-dire, étant seule à bord de mon embarcation, un pourcentage du prix de vente des produits a été calculé pour être versé automatiquement à des associations triées sur le volet. Je vous invite à consulter la page dédiée ICI

Les coûts liés à la création d’entreprise

Créer une entreprise c’est engendrer des frais : les frais d’ouverture d’entreprise, les frais comptables, les assurances, les frais de laboratoire, les créations graphiques, les frais liés au site internet, la création d’un plan commercial. À tout ceci viennent s’ajouter de multiples petits détails qui engendrent du temps, de l’énergie, des coûts.
Etant entrepreneur solo, j’y ai placé toutes mes économies et la cagnotte de ma campagne de financement participatif.

Le salaire de l’entrepreneur

Je suis créatrice de marque, mais je suis une personne comme vous.
J’ai des factures à payer, des enfants à élever, des frais liés à l’entreprise que je crée.
Et si je désire évoluer dans ce projet, il est malgré tout nécessaire de générer des revenus.
J’ai pris la décision de réaliser un rêve, un rêve qui a un coût très élevé, mais j’ai également envie de pouvoir vivre de ce projet et continuer à le faire vivre lui aussi.
Les marges sur les produits ont été calculées afin que je puisse, endéans les 3 ans, pouvoir générer un petit salaire. En continuant à pouvoir assumer les productions de produits, et la création de nouvelles pépites.
En attendant je fais du mieux que je peux pour jongler avec mes petits budgets ! Il n’y a pas de honte à dire que ce n’est pas aisé tous les jours et que j’y ai investi 29.000 euros au jour d’aujourd’hui.

J’espère que cette transparence envers vous, vous interpellera de façon positive !
- Corinne De Leenheer