My Cart

Close

Notre histoire

Le Portugal….

Ses plages Atlantiques et sa lumière à la fois intense mais si douce sur la peau.

C'est là que la petite Corinne que j’étais a grandi, entre promenades buissonnières à la pleine lune et rêveries océanes...

A 12 ans, j’aime déjà observer ces femmes qui créent des masques à base d'huile d'olive pour leurs longs cheveux ; broient patiemment des écorces d'amandes pour faire des gommages maison ; parfument leur maison avec des extraits de fleur d'oranger qu'elles ont distillé elles-mêmes dans un alambique cuivré installé devant une maison éblouissante de blancheur...

L’adolescente que je suis découvre, sans le savoir, les premiers signes de sa féminité à venir : l'envie d’avoir les cheveux doux, de sentir bon, car les essences de fleurs d’oranger ont sur moi un « pouvoir » apaisant. Et sentir mes cheveux doux m’apporte de la douceur également.

Je me procure de petits pilons pour écraser les herbes aromatiques que je trouve, passe des heures à arpenter joyeusement champs de lavande, les orangers et mandariniers ou d'arbres fruitiers pour débusquer fleurs ou herbes aux senteurs qui font un peu tourner la tête.

Je participe également à partir de 13 ans à mes premiers cercles de femmes, où nous nous rassemblons à la nouvelle lune et à la pleine lune pour parler de nos histoires de femmes, de lune, de nature, où nous chantons notre amour pour notre mère la Terre.

Je me mets à rêver, un de ces soirs, qu’un jour, quelque part, j’aiderai moi aussi des femmes à s’aimer, à se connecter à leur puissance de femme en utilisant des herbes et huiles diverses.

Avec le recul, je sais que ma vocation pour une beauté saine, issue de la nature et de produits purs est née là. À cette époque bénie et insouciante. Le concept de la féminité « holistique » était déjà présent, sans que je puisse y mettre de mot.

Rentrée en Belgique dans le cadre de mes études, je suis confrontée à un concept de la beauté et de la féminité qui est l’opposé de ce que je connais : une beauté dans la surconsommation, des femmes qui ne sont plus connectées à leur «elle» profond.
Je me rends compte que les grands labos expérimentent sur les animaux des ingrédients cosmétiques et ça me fend le cœur en 1.000 morceaux.

Épuisée de la Belgique, de son mode de vie auquel je ne parviens pas à me connecter, et de cette sensation d’être programmée à suivre des règles insensées qui ne me rendent pas heureuse, je décide de travers l’océan pour me trouver.

C’est dans un pays à la nature somptueuse, puissante que The Beauty Sanctuary s’est ancré pour passer d’un rêve flou d’adolescente à quelque chose de palpable, sans que je ne pose de nom dessus à cette époque où nous venions de changer de siècle.

C’était une merveilleuse nuit de pleine lune…

De retour en Belgique, le conscient et l’inconscient se mélangent et font leur chemin…


Viens alors le désir d’écrire sur la beauté consciente et bienveillante, ce que je fais depuis 9 ans, au travers d’un blog. Où je présente des marques naturelles, saines pour notre santé et notre mère la Terre.

Je continue à apprendre sur la botanique en me formant à l’aromathérapie, l’hydrolathérapie, l’olfactothérapie et à la cosmétique naturelle. Mais aussi je me passionne de développement personnel et de tout ce qui touche à la Lune et la Terre et l’Univers.

J’anime des ateliers en cosmétique naturelle, en décryptage de composition, j’apprends aux femmes à se maquiller en se connectant à leurs valeurs avec du maquillage sain pour leur santé. J’ouvre même une boutique spécialisée dans le domaine de la cosmétique naturelle mais je n’arrive pas à me sentir réellement connectée et alignée.
Je sens que je veux et que je peux faire tellement plus.

En 2016, naturellement arrivent mes premières formulations de marque.
Je réalise des tests de synergies, de textures, d’olfaction. Dans un mini labo installé dans ma cuisine. Elle fait ses premiers tests et mélanges en 2016, dans un coin-labo installé dans sa cuisine.

Je prends plaisir à explorer, tester, rater, calculer, adapter et recommencer.

J’explore les textures de beurres végétaux peu connus aux noms mystérieux (murumuru, Capuaçu, illipé) ; et leurs qualités protectrices, revitalisantes, nourrissantes, ou anti-inflammatoires... Je me plais aussi à jouer avec les plantes colorantes : l'indigo, l'urucum, l'orcanette, la garance., pour ne pas en citer d’autres.

C'est ainsi que je crée mon premier "élixir" pour le visage, allant plus loin qu’un mélange de 3 huiles végétales et une huile essentielle.

La Pleine Lune prend de plus en plus de place dans mon cœur et j’apprécie ces moments privilégiés : propice aux insomnies, c'est aussi une parenthèse d'hyper-créativité, d'hyper-sensorialité où les idées de mélanges, de combinaisons, de mariages entre les textures, les odeurs, les propriétés des plantes lui paraissent évidentes. Dans le silence et le cocon de la nuit, peuvent naître sous mes doigts des onguents qui sentent bon et font du bien, tant à la peau qu'à l'âme.

Beauty Sanctuary Cosmetics est à la croisée des rêves sortant de mon cœur de créatrice :

Une marque unique, holistique, éthique, aux produits purs, doux, performants et élégants à destination de la femme d'aujourd'hui soucieuse de son bien-être, désirant se reconnecter à son pouvoir féminin et respectueuse du vivant.