Mon panier

Fermer

Slow Life ou vivre intensément le moment présent

Rédigé par Corinne De Leenheer

• 

Publié le January 25 2020

Vous êtes fatiguées parce votre mode de vie trop rude, de ne plus ressentir la vie de façon positive? Vous avez l'impression de naviguer en mode zombie dans votre propre existence?

Il est temps de ralentir! 

Qu’est-ce que la « Slow Life » ?

Slow life se traduit littéralement par "vie ralentie".
C’est donc à diminuer le rythme de notre existence effrénée que nous invite cet art de vivre né de la philosophie de vie prônée par Carlo Pétrini, critique gastronomique et sociologue italien dans le prolongement de son refus de la restauration rapide de mauvaise qualité.

Le concept de la Slow Life existe depuis la fin des années 1980 et est de plus en plus adoptée, dans un monde où nous vivons à 1.000 à l’heure.

Voici comment appliquer à sa propre vie cette recette d’une vie plus connectée, plus présente.
Vivre intensément le moment présent…

La slow life: l'art du bien-être fondé sur l'instant présent

Ce concept contre-culturel érigé en art de vie représenté par la slow life se fonde sur le pouvoir de l'instant présent comme pourvoyeur de sens à nos actes du quotidien.

L'adepte de la "vie ralentie" s'affranchit de la pression imposée par les impératifs de rapidité et de rentabilité qui nous formatent.
Il décide d'ignorer emploi du temps et impératifs horaires afin d'épouser un mode de vivre sain, orienté vers l'essentiel, la liberté et la vérité au détriment du virtuel superficiel.

La slow life consiste à adopter une vision holistique de la vie quotidienne, à adapter sa vie au rythme de la nature en acceptant la lenteur, l'inoccupation et la jouissance de chaque moment de sa journée comme une source de bonheur profond et authentique avec la pleine conscience de la valeur des choses.

Les fondements de la slow life ou comment adopter la philosophie du bonheur ?

Se convertir à la culture du bonheur implique simplement de pratiquer autrement ses activités de tous les jours, voir de diminuer la charge qu’elles représentent pour se consacrer à moins, mais mieux.

Le premier pas vers cet art de vivre est de réfléchir, de redéfinir ses priorités. Définir un rythme qui cadre avec notre caractère, dynamisme, besoins de repos ou d’activité.

Quel est votre idéal de vie ? Que désirez-vous atteindre comme objectif ?

Comment désirez-vous aborder de changement ? De façon radicale ou progressive ?

Etes-vous prêt. e à vous déconditionner ? Car nos vies sont souvent parasitées, conditionnées, nous sommes souvent en mode « pilote automatique », sans que nous en prenions conscience.
La slow life permet de nous libérer de ce mode zombie afin de porter une attention sur un mode de vie pleinement conscient et apaisé.

Voici quelques pistes pour adopter le concept de la slow life :

Connection à la nature

Aux prises avec une société exigeante en performances et qui ne nous laisse aucun répit, le contact avec la nature et son observation sont apaisants et bénéfiques pour notre esprit et lui permet de rentrer en harmonie avec notre corps. Il suffit de prendre quotidiennement le temps de la contemplation des riches tableaux vivants qui nous entourent.

Prenez du temps en semaine pour évoluer et marcher dans un parc pendant votre pause déjeuner.
Le week-end, enfilez vos bottines et baladez-vous au parc, au bord d’un lac, en forêt ou en bord de mer.
Lorsque le temps le permet, ancrez-vous au sol, marchez pieds nus dans l’herbe ou dans le sable, arrêtez-vous, fermez les yeux et ressentez le moment présent.

La slow food: une alimentation saine et consciente

La nature joue également un rôle prédominant dans notre alimentation et donc dans notre santé.

Elle nous offre une production de qualité pour se nourrir tout en y prenant plaisir grâce à ses nombreuses différentes saveurs.

Pour notre bien-être, détournons-nous des plats préparés industriels tellement transformés et artificiels qui dénaturent notre alimentation et choisissons plutôt les délicieux fruits et légumes de saison des producteurs et maraîchers.

Oublions également le micro-ondes et cuisinons des plats maison et savoureux qui enchanteront nos papilles et favoriseront notre santé. Misez sur des plats variés, cuits vapeur ou pas, des desserts sains et crus par exemple.

Mais allons au-delà de la préparation avec des ingrédients sains et de qualité, prenons le temps de nous alimenter dans une ambiance apaisée, lumières tamisées et une musique douce, sans smartphone ou télévision allumée.

Prenons le temps de savourer notre repas, ressentir les saveurs que nous avons en bouche.

Une déconnexion quotidienne des écrans

L'art du bonheur qu'est la slow life nous invite à profiter de nos enfants, de nos conjoints, de nos parents, de nos amis en oubliant nos tablettes, ordinateurs, consoles et smartphones au moins quelques heures par jour afin de partager ensemble un moment privilégié, satisfaits et conscients de ce simple bonheur de ralentir le rythme en famille.

Optez pour une déconnexion le dimanche, troquez le smartphone par un appareil photo lors de vos ballades. Ou un carnet de dessin, d’intentions.
Privilégiez un livre qui vous attire plutôt que de regarder des séries tard le soir en mode automatique.

Choisir une approche holistique pour se soigner

Les médicaments ne représentent pas systématiquement la solution idéale.
En effet, beaucoup entraînent des effets secondaires néfastes, pires que le mal lui-même.
Aussi, les plantes, les pierres, les alicaments ou encore les végétaux sont autant d'alternatives naturelles à l'allopathie qui s'avèrent en mesure de soulager nos maux de façon spectaculaire grâce à leurs nombreuses vertus thérapeutiques.

Il existe d’excellents naturopathes, homéopathes, coachs, soigneurs pour vous guider dans votre démarche.

La pratique régulière de l'exercice physique slow

A l’heure actuelle, nos vies suivent un rythme hallucinant et nous sommes sans cesse tentés d’utiliser nos voitures afin de gagner en rapidité et confort lors de nos déplacements.
Pour ensuite se rendre à la salle de sport lors de nos moments libres pour entretenir un peu notre corps, à coup de séances de hitt et de musculation.

Mais nous en oublions que nous sommes équipés d’un corps qui apprécie qu’on le déplace sans le stresser.

Se rendre au marché le samedi ou le dimanche en marchant, faire un peu d’étirements doux chez soi le matin, pratiquer un peu de Yoga ou de Pilates, ou nager, marcher est un excellent début si vous êtes sédentaire.

Si vous en avez la possibilité, rendez-vous au travail en vélo, ou en transports en commun et descendez un arrêt avant pour marcher.

Et si vous êtes dans l’extrême avec un cumul d’activités sportives, il est temps de redéfinir une routine plus consciente en stressant moins votre organisme.

Penser à soi

Ralentir le rythme c'est surtout penser à soi, faire des choix, définir ses priorités, apprendre à dire non et se consacrer à ce qui est le meilleur pour son bien-être.

Penser à soi est la meilleure façon d'accéder à la paix intérieure et de gagner du temps employer pour des projets vraiment importants pour soi.

Penser à soi est loin d’être égoïste, c’est plutôt sain de s’octroyer une qualité de vie, des moments privilégiés qui vont nous apaiser et ainsi rendre également notre compagnie plus agréable lorsque nous évoluons avec nos familles, amis, proches et collègues.

Octroyez-vous des moments privilégiés : un bain le soir avec une bougie et une musique relaxante, un bouquin et une tisane, une journée aux thermes, une retraite de quelques jours, un moment dans la nature, un soin dans un joli institut.

L’application de la slow life peut se décliner dans tous les domaines de votre quotidien : la slow life, le slow business, le slow parenting, le slow sexe

Retour aux activités créatives

Si vous ne preniez plus le temps de vous consacrer à des activités créatives, c’est le moment parfait pour le faire. Troquer 4 épisodes de séries Netflix ou une sortie en boite de nuit contre une activité créative est une piste à prendre.


Tricoter, crocheter, broder, dessiner, peindre, écrire, jardiner, chanter, composer des plats gastronomiques, créer vos bouquets avec les fleurs du jardin sont quelques pistes.
Et si vous n’avez pas l’âme créatrice, de jolis cahiers de coloriage de mandalas existent.
Des ateliers créatifs en pleine conscience fleurissent également un peu partout sur le globe.

Vous pouvez également choisir de faire rien.

Choisir de faire « rien »

La slow life c’est également se donner la liberté de faire « rien » tout simplement.
Se coucher au jardin et écouter les bruits de la nature, s’octroyer une sieste sont également des options non négligeables.

Ce n’est pas aller dans l’extrême de la paresse, c’est ralentir la cadence.

Choisir de ne pas aller à ce resto, cette sortie, choisir de ne pas aller à la séance de cardio habituelle, dire non tout simplement pour se concentrer sur soi.

Comme vous le voyez avec cet article, il est possible de réduire ses activités et choisir d’octroyer ce temps à faire « rien » ou de consacrer ce temps à des activités plus essentielles, apaisées, qui apportent une réelle plus-value à votre quotidien.

Etes-vous adeptes de la slow life ? Et si tel n’est pas le cas, suite à la lecture de cet article, pensez-vous l’adopter prochainement ?
N’hésitez pas à me déposer un commentaire, je suis toujours ravie de recevoir vos retours d’expérience !

Commentaires

0 Commentaires

Ecrire un commentaire